Mental de judokas

Moteur de recherche façon Google

 

Ce processus de mental est établi par :

Coach sportif à domicile, préparateur physique et réathlétisateur, Jérôme Delaigues travaille avec des sportifs de haut niveau comme pour une clientèle souhaitant retrouver un état fonctionnel, s’entretenir physiquement ou retrouver une forme physique souvent délaissée au profit d’une vie sédentaire. Titulaire d’une licence STAPS, d’un DU en Préparation Physique, d’un DSR en réathlétisation et d’un BE de judo-jujitsu, Jérôme a également été compétiteur en Judo (équipe de France U17, ceinture noire 3ème dan), en Jiujitsu brésilien (Champion de France CFJJB, ceinture noire), en Football et en Tennis.

Il est aussi enseignant au club !

 

Judo & mental

Mis à jour : 30 déc. 2020

Comment dévélopper le mental d’un judoka ?

Pour être performant en judo, il est important de maîtriser un maximum de facteurs comme : ” la tactique, la technique, la communication, la gestion du poids, le mental etc.”

Le mental est l’un des facteurs les plus important à développer chez un judoka qui peut-être optimisé lors de séances chez un préparateur mental, chez un hypnothérapeute, mais aussi en préparation physique.

Vous trouverez sur cette page, trois façons de développer le mental du judoka que j’aime intégrer lors de séances physiques.

Pas de bras, pas de chocolat ! Pas de mental, pas de performance à haut-niveau !

Détermination 1

Première façon d’impacter le mental du judoka & l’optimiser, en saisissant & en relâchant avec vitesse les revers d’un judogi.

L’intensité et la durée de l’effort localisées sur les avant-bras vont inhiber la contraction musculaire (brûlure) et impacter la lucidité du sportif.

Exercice 1 :
Saisir-lâcher judogi (cf. Vidéo).

Consignes :
Saisir & lâcher rapidement les mains pour impacter les avant-bras.

Quantification :
1′, 1’r×2/5.

Variables :
Modifier le temps de l’effort ou le temps de récupération.

Quand :
Corps de la séance, fin de séance ou séance dédiée.

Détermination 2

2ème façon d’impacter le mental du judoka et l’optimiser, en intégrant des rotations rapides debout juste avant d’exécuter le saisir-lâcher judogi.

Les rotations debout vont impacter la lucidité du sportif, un peu comme un boxeur recevant des impacts au visage ou un judoka subissant une tentative d’étranglement.

Exercice 2 :
Rotation debout & saisir-lâcher judogi (cf. Vidéo).

Consignes :
Intensité & durée de l’effort à chaque exercice pour impacter la dimension mentale!

Quantification :
Rotation debout 20 à 30 reps + saisir-lâcher judogi 1′, 1’r×2/5.

Variables :
Modifier le temps de l’effort ou encore le temps de récupération.

Quand :
Corps de la séance, fin de séance ou séance dédiée.

Détermination 3

3ème façon d’impacter le mental du judoka et l’optimiser, en intégrant un exercice cardio & des rotations rapides debout juste avant d’exécuter le saisir-lâcher judogi.

Le sprint est là pour impacter les systèmes cardio-vasculaire, énergétique & musculaire. L’enchaînement sprint & rotation debout permet d’augmenter la difficulté à réaliser le saisir-lâcher judogi et de se rapprocher de la réalité d’un combat.

Exercice 3 :
Sprint + rotation debout & saisir-lâcher judogi (cf. Vidéo).

Consignes :
Intensité & durée de l’effort à chaque exercice pour impacter la dimension mentale!

Quantification :
Sprint 1′ + rotation debout 20 à 30 reps + saisir-lâcher judogi 1′, 1’r×2/5.

Variables :
Modifier le temps de l’effort ou encore le temps de récupération.

Quand :
Corps de la séance, fin de séance ou séance dédiée.